Déclarations Pac : une Fédération active.

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Au nom de ses homologues de Bray-sur-Seine, Nicolas Brunet, et de Provins, Vincent Bouvrain, le président cantonal de Villiers-Saint-Georges, Fabien Bouron, a débuté l’assemblée cantonale commune aux trois cantons le vendredi 8 janvier  par un bilan de l’année écoulée.

Il a notamment évoqué les déclarations Pac « pour lesquelles la Fédération  départementale a été très active ».

Enquêtes dégâts de gibier et dépôts sauvages, ratification des délégués communaux, certiphyto, services à l’adhérent ainsi que les nouveautés 2016 mises en place par la FDSEA 77 ont été présentées.

Cette réunion se déroulant au sein des locaux de l’internat d’excellence de Sourdun, la quarantaine de participants a effectué une visite guidée du site, un lieu qui rappelle des  souvenirs a de nombreux exploitants agricoles qui y ont effectué leur service militaire alors que le site était encore dévolu au régiment de Hussards.

Le mot de la fin est revenu au président de la FDSEA 77 qui a évoqué les grands dossiers agricoles du moment et quelques points de prospectives.Et de citer en exemple l’important travail de lobbying mené par la FDSEA 77 afin qu’aucune pénalité ne soit appliquée lors des contrôles Pac 2015, suite au manque de lisibilité à laquelle les exploitants ont du faire face sur ce dossier.

L'assemblée cantonale commune s'est poursuivie par une visite à l'internat d'excellence de Sourdun.

AG 2016 visite internat de sourdun

Guidés par le directeur, Bernard Lociciro, les adhérents des cantons de Provins, Bray-sur-Seine-et Villiers-Saint-Georges, ont visité le 8 janvier l’internat excellente de Sourdun.

 

Suite au départ du second régiment de Hussards de Sourdun dans l’est de la France en 2009, les bâtiments de l’armée ont trouvé une seconde vie. Après d’importants travaux de rénovation, un internat d’excellence a ouvert ses portes. A l’occasion de l’assemblée cantonale commune des cantons de Bray-sur-Seine, Villiers-Saint-Georges et Provins, le 8 janvier, les adhérents de la FDSEA 77 ont découvert cette structure de l’éducation nationale.

Cinq cents élèves de la sixième à la terminale et en classes préparatoires, tous internes, sont accueillis au sein de cet internat d’excellence, l’un des deux seuls en France. Originaires de Seine-et-Marne, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, il s’agit d’élèves moyens, mais qui ont la particularité d’avoir des difficultés à mener des études au sein de l’environnement familial ou culturel.

L’internat d’excellence est un établissement public qui recrute sur dossier –cent élèves sont recrutés chaque année pour six cents demandes. « Il est important pour nous de défendre les valeurs du travail et de la discipline. Notre but est des faire réussir leur scolarité aux jeunes et de leur ouvrir de nouveaux horizons. Avec un budget de dix millions, nous ne sommes pas les enfants dorés de la république », insiste le directeur, Bernard Lociciro qui souhaite tordre le cou aux idées reçues. Les éléves portent l’uniforme et disposent d’installations sportives modernes. Ils peuvent notamment s’adonner au pentathlon, un autre moyen de leur ouvrir l’esprit. D’autre part, l’établissement mène un projet en trois volets: la création d’une serre, puis d’un mini-méthaniseur pour alimenter la serre et la création d’une rose propre à l’établissement. «Notre marge d’autonomie sort des schémas classiques. Le mérite, l’excellence et le travail sont  valorisés ».

Les locaux accueillent également deux cents ingénieurs du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).

Afin d’optimiser l’ancien site militaire, une ferme solaires et deux entreprises sont présentes sur le site.

 

 

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque