La Fosse de Melun : « La profession agricole de Seine-et-Marne travaille dure »

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

L'assemblée générale du canton de Brie-Comte-Robert s’est tenue le vendredi 29 janvier sous la présidence d’Yves Angrand qui a présenté ses meilleurs vœux de bonne santé et de prospérité à chacun pour cette année 2016.

Le Mée sur seine, vendredi 29 janvier. De gauche à droite : Olivier Barnay, Arnaud Rousseau, Yves Angrand et Henri Proffit

Après avoir excusé Marc Galpin, Bertrand Marchand, Alexis Lepeu et Benoît Roche, il a souhaité la bienvenue au président de la FDSEA 77, Arnaud Rousseau, à celui du lycée agricole de Brie-Comte-Robert, Louis-Daniel Champy, aux jeunes qui nous rejoignent et salué l'engagement de Mathieu Beaudoin comme président des JA77. Il rappelle qu'en 2016 seule Marcelle Beaudoin d'Evry-les-Château, maman de Pierre, Guy, Jean et Grand-mère de Mathieu, nous a quittés dans sa 105e année,. Le trésorier par intérim, Henri Proffit, a donné lecture des comptes qui sont positifs pour le canton en insistant sur « la solidarité qui doit nous réunir pour assurer notre défense professionnelle ». 

 

"Nous devons penser à nos successeurs"

Le président Yves Angrand s’est félicité de la reconduction de la TIC et a remercié chacun de la forte mobilisation pour les élections à la MSA. Il s’est inquiété du traité transatlantique qui se négocie en ce moment, si aucun accord équilibré n’est trouvé, l'agriculture française sera très pénalisée. Il a fait le point sur les manifestations du 3 septembre 2015 et regretté que le canton si proche de Paris ne se soit pas plus mobilisé : « même si le nombre de tracteurs n'étaient pas ridicules nous devons penser à nos successeurs. Ne ratons pas ces étapes, nous devons faire le maximum ». Yves Angrand a également évoqué la fin des quotas betteraviers pour 2017, une vraie interrogation pour le canton de Brie-Comte-Robert. Les planteurs livrent à trois sucreries -Nangis, Connantre, Pithiviers- de trois groupes concurrents. Autre interrogation : que va-t-il se passer sur l'avenir de l'élevage français en général c'est notre gros client pour nos denrées.

Cette année peu de changement sur le plan des dirigeants seine-et-marnais. Seule la coopérative Valfrance à changé de directeur. Nous souhaitons à Christian Renard une belle retraite active et le remercions pour son engagement. Il a su construire le rapprochement coopératif de la Seine-et- Marne et de l'Oise. Au niveau syndical, le montant de la cotisation à l'hectare n'a toujours pas augmenté. « Il nous reste à faire comprendre le bien fondé de notre défense professionnelle à ceux qui profitent du travail de notre FDSEA sans abonder aux dépenses, quel dommage... »

 

Avec la sécheresse hivernale Henri Proffit craint pour l'irrigation. Quant à Marc Lemarié, président du CFPPA, il a fait part de la nouvelle formation qui concerne les employeurs : la formation de collaborateurs pour nos fermes et pour les concessionnaires agricoles. Il est anormal que nous ne puissions pas trouver dans notre région des employés formés pour notre profession. L'agriculture est impatiente de trouver des hommes et des femmes pour occuper les postes vacants. Yves Angrand a aussi fait part du lancement du méthaniseur de Brie, propriété d'agriculteurs dynamiques.

 

Dans le domaine de la betterave, le président Angrand s'inquiète de l'attitude des coopératives qui représentent 80 % aujourd'hui des quotas betteraviers et qui conteste la demande de la CGB pour un partage équitable de la marge pour avoir chaque année un prix rémunérateur de la betterave. A suivre...

 

Les services de la FDSEA 77

Puis le directeur de la FDSEA 77, Gurvan Le Gall, s'est chargé de présenter tous les services de la FDSEA 77. Il a souligné sur l'aide apportée pour les déclarations Pac (plusieurs centaines cette année) en sachant que pour la Seine-et-Marne nous avons 150 contrôles environ par an. Il a insisté pour que les adhérents appellent ses services avant le contrôle pour bien le préparer plutôt qu'après.

 

Il a aussi annoncé que pour le DUER il existe le système Systera qui facilitera les choses et encouragé chacun à se servir de la carte moisson et d'étudier le service Primagaz. Enfin, il a rappelé les nouveautés de la loi Macron pour la conduite des engins agricoles.

 

Puis, le directeur de la chambre d'Agriculture, Olivier Barnay, avec sa responsable du pôle agronomie et environnement, Milène Grapperon ont exposé tous les points concernant la Fosse de Melun pour nous rassurer en étant accompagnateur des agriculteurs afin de leur éviter les contraintes de l'administration dans le futur. Seuls les produits phytosanitaires sont ciblés. Les réunions pour nous informer des bonnes pratiques se poursuivent encore cette année avec des techniciens nombreux pour nous informer. Il n'est pas question de baisser notre productivité mais toujours  faire mieux en ayant les meilleures pratiques... Nous osons croire que la vision des choses d'Olivier Barnay sera reconnue.

 

« Restons solidaires »

Enfin, le président Rousseau, après avoir enrichi le débat au cours de l'après-midi, fit une synthèse  des sujets vécus durant l'année 2015. Il suit attentivement l'évolution de la problématique « Fosse de Melun » et nous invite à rester solidaires pour le soutenir dans ses actions car il ne peut avancer et défendre notre profession qu'avec « une troupe nombreuse » pour prouver à tous nos interlocuteurs que les agriculteurs de Seine-et-Marne sont avec lui, par exemple quand il faut expliquer à nos dirigeants que le compte pénibilité est ingérable... Il fait valoir aussi auprès du président Beulin que les agriculteurs de Seine-et-Marne sont des acteurs économiques importants et qu'ils veulent le rester.

 

À l’issue de cette assemblée générale les adhérents avec leurs épouses se sont retrouvés nombreux pour un moment de convivialité autour d’une bonne table à Réau. Ils remercient du très beau cadeau offert par le lycée Bougainville.

 

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque