Edito: Moisson difficile les élus prennent position.

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Hervé Billet, président de la chambre régionale d’Agriculture d’Ile-de-France,Damien Greffin, président de la FRSEA d’Ile de France et de la FDSEA d’Ile-de-France Ouest,Frédéric Lepesme, président des JA de la région Ile-de-France,Thierry Bontour, président de la chambre d’Agriculture de Seine-et-Marne,Arnaud Rousseau, président de la FDSEA de Seine-et-Marne,Mathieu Beaudoin, président des JA de Seine-et-Marne,Christophe Hillairet, président de la chambre d’Agriculture d’Ile-de-France Ouest,Alexandre Ruèche, président des JA d’Ile-de-France Ouest,

« Tous les voyants sont au rouge »

Tous les voyants sont au rouge. Voilà l’amer constat que nous faisons dès la fin de cette moisson. Au moment où les dernières parcelles se récoltent, nous savons maintenant que la qualité de nos blés franciliens est globalement fourragère. Avec des rendements plutôt supérieurs à la moyenne, mais malgré tout hétérogènes, le compte n’y sera pas. Avec des coûts de revient en blé de l’ordre de 160 euros la tonne, les prix affichés en blé fourrager font froid dans le dos. La conséquence ne va pas se faire attendre et les trésoreries de nos exploitations vont être rapidement dégradées. L’embargo russe touche de plein fouet nos producteurs spécialisés qui voient des marchandises initialement destinées à l’exportation venir les concurrencer en région parisienne et bien entendu impacter les prix. Pour ces mêmes raisons, si nous sommes en apparence moins concernés par la baisse des exportations de viande, il ne faut surtout pas perdre de vue que ce sont des consommations de céréales en moins qui sont à craindre dans un marché pléthorique en alimentation animale. Les producteurs de pomme de terre sont confrontés à un marché encombré et l’année promet d’être difficile. Les mauvaises nouvelles n’arrivant jamais seules, c’est à l’automne que les décisions sur la Pac vont entrer en vigueur et amputer les paiements de 6 à 8 % en fonctions des références. Dans cette conjoncture, les aides redistributives vont montrer toute leur incohérence ! Par ailleurs il devient plus qu’urgent que le ministère nous donne les directives sur le verdissement applicable en 2015, en particulier sur les SIE (surfaces d’intérêt écologique). Ca n’est pas quand la campagne culturale aura démarrée que nous pourrons modifier nos assolements. Enfin la nouvelle directive nitrates entre en application cet été, dans des conditions de mise en œuvre quasi impossible dans la plupart des secteurs franciliens au regard de la pluviométrie constatée depuis la récolte. Aux facteurs agricoles, vous ajoutez une croissance en berne, une fiscalité délirante qui tue l’investissement et décourage les entreprises et vous avez tous les éléments d’un cocktail détonant. Fort de ce constat, nos FDSEA- JA et chambres d’Agriculture ne restent pas les bras ballants. Nous avons demandé à l’administration une dérogation à l’application de la directive nitrates. Techniquement, les objectifs de rendement sont atteints et la pluviométrie ne permet pas la réalisation des semis de couverts. D’importants retards sont pris dans les déchaumages et la préparation des terres à colza. Nous attendons sur ce point une réponse cette semaine. La remise à plat de l’ensemble des dossiers Pac représente un travail conséquent pour nos directions départementales des territoires. Cependant, il est impératif que tous les agriculteurs puissent bénéficier au 15 octobre de l’avance des paiements de la Pac. Les trésoreries ne pourront pas attendre. Après avoir fait le point avec l’ensemble des organismes stockeurs de la région, nous avons sollicité un rendez-vous fin août avec le préfet de région et ses services afin de mettre en place rapidement des mesures pour soulager nos entreprises. Il nous faut une réaction à la hauteur de l’année critique qui s’annonce. Soyez assurés de notre mobilisation totale.

événements

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque