« Un sentiment de ras-le-bol ! »

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

« Après les dépôts sauvages, les intrusions des gens du voyage, les rave-party, c’est maintenant au tour des quads de dévaster une parcelle agricole.

Ce week-end des Rameaux, le beau temps a donné des idées à certains de sortir les quads. Si cette activité de loisir, quand elle est menée correctement, est acceptée, ce qu’a vécu un exploitant du nord de la Seine-et-Marne ne peut laisser indifférent.

Qu’elle ne fût pas sa surprise, une désagréable surprise de voir sa parcelle de betteraves, tout juste semée avec les  premières plantules sorties de terre, transformée en terrain de cross pour quads.

Même si la gendarmerie a bien voulu prendre la plainte, cette dernière risque fort d’être classée sans suite. L’assurance ne prendra certainement pas en compte la perte qui va rester, une nouvelle fois, à la charge de l’exploitant.

Cette destruction par les quads s’ajoute aux vols réguliers, aux dépôts sauvages, aux occupations illégales.

La plaine est ouverte, nous aménageons les espaces, mais derrière un champ, une jachère, un près, il existe une activité, un agriculteur.

Il nous appartiendra certainement,  avec les collectivités territoriales et l’Etat, de mener une communication sur le respect de la nature, le respect de nos cultures et des propriétés.

Mais les exploitants ne pourront pas accepter trop longtemps sans rien faire ces accumulations d’incivilités.

Nous demandons au préfet d’agir ! »

 

Cyrille Milard, Secrétaire général de la FDSEA 77.

 

30ème anniversaire du Festival de la Terre

30ème anniversaire du Festival de la Terre

Toutes les émissions dans la médiathèque